Comment savoir si votre bébé est allergique au gluten ?

Le gluten, essentiel à l’organisme à plusieurs niveaux, fait régulièrement l’objet de controverses parmi les spécialistes.

De nombreuses personnes sont en effet intolérantes au gluten et bannissent totalement cette substance de leur alimentation, ce qui peut parfois s’avérer problématique.

Alors en tant que parent, il est donc normal de se poser des questions quant à l’introduction du gluten dans l’alimentation des nourrissons.

Quoi qu’il en soit, il est essentiel de rester attentif aux éventuelles réactions de votre bébé lorsque vous lui donnez des aliments avec du gluten.

Mais comment reconnaître les symptômes d’une allergie au gluten ? Et quelles en sont les causes possibles ?

Décryptage.

Intolérance ou allergie au gluten : quelles différences ?

La maladie cœliaque : de quoi s’agit-il exactement ?

La maladie cœliaque, ou intolérance au gluten, est une maladie chronique qui touche les intestins.

Il s’agit d’une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire s’attaque lui-même aux constituants de l’organisme.

Cette maladie est liée à l’ingestion de gluten, et en particulier de la gliadine, l’une des protéines qui composent le gluten. Lors de l’ingestion, le système immunitaire va alors produire des anticorps afin d’éliminer la gliadine.

Comment savoir si votre bébé est allergique au gluten ?

Sur le long terme, la maladie cœliaque va entraîner une dégradation des parois de l’intestin. Cela va avoir deux impacts :

  • la personne souffrant d’intolérance au gluten va alors avoir des problèmes au niveau de la digestion ;
  • les nutriments vont être moins bien assimilés par son organisme, ce qui va entraîner des carences plus ou moins graves.

 

L’intolérance au gluten ne doit pas être confondue avec l’allergie au gluten. Alors que l’allergie intervient immédiatement après l’ingestion de gluten, l’intolérance va en effet apparaître de façon progressive.

L’allergie au gluten

L’allergie au gluten, comme toutes les allergies alimentaires, est une réaction de défense de l’organisme. Elle apparaît suite à l’ingestion de gluten, qu’il se trouve dans la farine ou dans un aliment transformé comme le pain ou les pâtes.

Lorsqu’une personne (adulte ou bébé) est allergique au gluten, son organisme identifie à tort cette substance comme dangereuse. Il va alors y avoir une réaction inflammatoire qui peut apparaître de façon plus ou moins brutale en fonction des personnes.

Les réactions allergiques se produisent au niveau du tube digestif. Le contact du gluten avec les parois du tube digestif va entraîner la formation d’anticorps censés combattre la substance identifiée comme dangereuse.

Les cellules du corps vont ensuite libérer des substances qui vont provoquer la réaction inflammatoire.

Contrairement à la maladie cœliaque, les allergies au gluten sont plutôt rares, notamment chez les nourrissons.

Comment reconnaître si mon bébé est allergique au gluten ?

Lorsque vous introduisez le gluten dans l’alimentation de votre bébé, aux alentours de 6 à 7 mois, il est important de rester attentifs aux éventuelles réactions de votre bébé.

Il est d’ailleurs recommandé d’introduire le gluten en toutes petites quantités, afin de ne pas prendre de risque. Ce n’est qu’une fois que vous serez certain que votre bébé tolère bien le gluten que vous pourrez augmenter les proportions.

Les signes d’une allergie au gluten

Les symptômes d’une allergie au gluten sont assez variables d’une personne à l’autre. Il est d’ailleurs possible dans certains cas qu’elle passe presque inaperçue si l’on n’y fait pas attention : on parle dans ce cas d’allergie asymptomatique.

Ce type d’allergie entraîne presque systématiquement des troubles digestifs. Votre bébé peut alors être victime de diarrhées chroniques, ou qui apparaissent par intermittence au cours des jours suivant l’ingestion de gluten.

Il est également fréquent que les bébés soient pris de nausées ou de vomissements dans les heures suivant le repas. Dans ce cas, il est donc impératif de vous rendre immédiatement chez un médecin pour identifier les causes de ces nausées.

Pour finir, votre bébé peut manifester une perte d’appétit plus ou moins importante après avoir ingéré des aliments contenant du gluten.

Reconnaître une intolérance au gluten

Dans le cas de l’intolérance au gluten, les symptômes peuvent mettre plus de temps à apparaître : de l’ordre de quelques semaines.

Les signes seront globalement les mêmes : perte d’appétit, ballonnements, diarrhées chroniques ou encore vomissements. D’autres symptômes peuvent également s’installer de façon durable :

  • une fatigue inhabituelle ;
  • une perte de poids ou une croissance très lente ;
  • de l’ostéoporose (fragilité des os).

Quels que soient les symptômes, il est impératif de consulter un pédiatre dès que vous remarquez quelque chose d’inhabituel.

Celui-ci prescrira alors une prise de sang afin de vérifier l’éventuelle présence d’anticorps en lien avec l’ingestion de gluten. Il sera alors nécessaire de mettre en place un régime adapté afin de diminuer les symptômes.

Quelles sont les causes possibles d'une allergie au gluten ?

Aujourd’hui encore, il est assez difficile de déterminer les origines possibles des allergies au gluten.

Il existe néanmoins certains facteurs de risque qui peuvent favoriser l’apparition de l’allergie chez votre enfant.

Le premier facteur de risque concerne les antécédents familiaux. Si l’un des membres de votre famille présente une allergie au gluten ou est atteint de la maladie cœliaque, il y aura ainsi davantage de possibilités que votre enfant développe lui-même ces pathologies.

C’est pourquoi il est important d’aborder le sujet avec votre pédiatre afin d’introduire prudemment le gluten dans l’alimentation de votre bébé.

Une introduction précoce du gluten dans l’alimentation de votre bébé peut également entraîner une prédisposition à l’allergie ou à l’intolérance au gluten.

Bien que ce facteur ait été remis en cause par certaines études récentes, il est donc conseillé de ne pas introduire le gluten dès le début de la diversification alimentaire. Dans l’idéal, il est conseillé d’attendre que votre bébé ait atteint l’âge de 6 ou 7 mois.

Quel traitement pour une allergie au gluten ?

Actuellement, il n’existe aucun traitement capable de faire disparaître une allergie au gluten chez les bébés (ni chez les adultes).

Le problème se règle alors de façon provisoire en bannissant le gluten de l’alimentation.

Néanmoins, cette solution reste problématique pour les parents puisqu’il est souvent difficile de savoir quels produits contiennent ou non du gluten.

Vous devez également prévenir votre pédiatre, car certains médicaments contiennent du gluten.

Veillez donc à bien vérifier l’étiquetage de chaque produit, et à ne pas laisser d’aliments à la portée de votre enfant.

Diversification alimentaire, découvrez nos conseils pour votre bébé :

Bébé commence la diversification alimentaire et vous recherchez les meilleurs équipements ?

C'est le moment de lui choisir le meilleur produit !