Mr Hibou

Comment commencer la diversification alimentaire ?

Pour bien grandir, un bébé a besoin d’absorber les nutriments essentiels à sa croissance

Au début, le lait maternel remplit pleinement cette fonction, mais à un certain moment, il va falloir penser à changer progressivement l’alimentation du bébé.

C’est là qu’intervient la diversification alimentaire.

Cette pratique consiste à apporter de nouvelles sources nutritives à l’enfant.

Cependant, il faut savoir s’y prendre pour ne pas endommager l’estomac du tout-petit.

Comment donc faut-il s’y prendre pour adopter la diversification alimentaire ? Découvrez nos conseils d’expert.

L'essentiel :

Qu’est-ce que la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire consiste à introduire petit à petit dans l’alimentation du bébé, les aliments autres que le lait, et qui sont indispensables à sa croissance.

Elle doit commencer lorsque le lait maternel ne suffit plus à combler tous les besoins nutritionnels de l’enfant. 

Elle dure environ un an jusqu’à ce que l’estomac de l’enfant assimile parfaitement ces nouvelles habitudes alimentaires.

L’estomac d’un enfant étant fragile, il faudra enclencher le processus de diversification non seulement en douceur, mais également au bon moment.

Comment commencer la diversification alimentaire

Les meilleurs livres de recettes pour votre bébé

Je cuisine pour bébé et toute ma famille

Amazon
12.90
Vérifier
Mise à jour le : 21 mai 2022 1 01 21 05215

365 recettes pour bébé: De 4 mois à 3 ans

Amazon
12.90
Vérifier
Mise à jour le : 21 mai 2022 1 01 21 05215

Cuisinez pour bébé: 100 recettes et conseils pour accompagner la diversification alimentai ...

Amazon
19.90
Vérifier
Mise à jour le : 21 mai 2022 1 01 21 05215

Quel est le moment idéal pour commencer la diversification alimentaire ?

Il est très important de tenir compte de l’âge du bébé avant de chercher à introduire d’autres aliments dans son régime alimentaire. 

Vous ne pouvez, par exemple, en aucun cas, essayer de diversifier l’alimentation d’un bébé de deux mois

Son estomac est encore trop fragile et il ne pourra point le supporter.

C’est pour cela qu’il est conseillé d’attendre l’âge de six mois pour démarrer ce processus. 

En effet, à cet âge, l’appareil digestif du bébé est capable de digérer d’autres aliments en complément du lait. Il sera prêt pour cette nouvelle étape.

Par quels aliments commencer la diversification alimentaire ?

Une fois que le moment est arrivé de diversifier l’alimentation du bébé, il va falloir privilégier certains aliments avant d’autres.

Commencer par les légumes :

Les légumes sont la première catégorie par laquelle il faut commencer ce processus.

Les légumes et les fruits peuvent être également tolérés s’ils sont cuits et mixés. Votre bébé risque de ne plus aimer les légumes s’il goûte en premier aux fruits, qui ont un goût sucré.

Les parents doivent donc commencer la diversification avec les légumes. Vous n’allez certes pas donner des morceaux entiers de légumes au bébé, mais vous pourrez quand même essayer avec un bouillon de légumes.

Vous pouvez aussi lui donner l’eau de cuisson des légumes ou mixer les légumes en purée avant de les lui donner.
Il est préférable de cuire les légumes à la vapeur, sans sel ajouté.

Donnez-lui uniquement des légumes pendant une quinzaine de jours. Présentez un légume chaque jour, pour que votre bébé puisse apprendre à connaître le goût de chacun d’eux.

Si vous utilisez des petits pots pour initier votre enfant à la diversification alimentaire, optez pour les légumes mono saveurs.

Présentez le repas à la cuillère en petites quantités. Préférez les cuillères en silicone ou en plastique. Ces matières sont plus souples pour les gencives des enfants et moins froides que le métal.

Il faut commencer avec les légumes tendres et faciles à digérer, comme la carotte, la courgette (sans pépins ni peau), le potiron, la patate douce, etc.

Après un certain temps, vous pourrez élaborer des recettes plus élaborées, avec deux ou trois légumes mixés. Vous pourrez aussi utiliser la pomme de terre comme liant.

À l’âge des premiers aliments, il faut éviter les légumes trop fibreux comme le chou, le poivron ou le vert des poireaux.

Passer ensuite aux fruits :

Après les légumes, vous pouvez ensuite passer aux fruits. Pour les donner à manger à votre enfant, vous devez avant tout les cuire, les mixer ou en faire des compotes

Sinon son système digestif risque de ne pas les tolérer. Et pour favoriser la diversification menée par l’enfant, empruntez-lui un morceau de fruit et mettez-le dans votre bouche, il vous imitera naturellement. 

Ne lui introduisez jamais vous-même dans la bouche.

Il faut surtout privilégier les fruits bien mûrs et sucrés. Mais il ne faudra pas donner à votre bébé plusieurs fruits par jour. Essayez de lui faire goûter un seul fruit ou légume par jour.

De même, si vous optez pour les petits pots de compote déjà prête, choisissez des saveurs uniques.

Tous les fruits peuvent être proposés, mais toujours en petite quantité. Vous pouvez donner des fruits exotiques sans aucune crainte. 

Dans le cas où bébé n’aimerait pas cette nouvelle nourriture, essayez de la lui proposer un autre jour.

Persévérez, même s’il faut essayer 10 fois avant que votre enfant accepte de goûter. Notons que le jus de fruits n’est pas nécessaire.

Le biberon ou le lait maternel suffisent pour couvrir les besoins en liquide de bébé.

Si vous êtes tenté de lui donner des fruits à coque, faites attention. Seuls les biscuits sont tolérés pendant le début de la diversification alimentaire.

Il faut attendre que l’enfant ait 5 ans pour lui donner des cacahuètes ou des noix entières.

Évoluer vers la viande, le poisson et les œufs :

Il faudra attendre que le bébé ait réellement passé les six mois avant d’introduire de la viande, du poisson et des œufs dans son alimentation.

Pour lui donner ces aliments, vous devrez nécessairement les mixer. Cependant, il faudra éviter certaines catégories de viandes telles les charcuteries et les abats. 

Aussi, il ne faudra pas lui donner plus de dix grammes de ces aliments par jour.

En trop grande quantité, ils pourraient lui causer des allergies ou d’autres problèmes. 

Lorsque votre bébé peut manger de la viande ou du poisson, vous pourrez lui préparer un vrai repas à midi. 

Par exemple, en ajoutant un peu de viande mixée à ses purées.

Dans tous les cas, n’ajoutez pas de sel. Cela permettra au bébé de découvrir le goût de chaque aliment

En même temps, cela évite de l’habituer aux aliments trop salés.

Concernant les œufs, vous pouvez débuter par un peu de jaune ou de blanc d’œuf cuit (œuf dur). Après 6 mois, il est possible de lui donner à manger ¼ d’œuf dur.

Comment introduire les nouveaux aliments ?

Pour réussir la diversification alimentaire des bébés, savoir quel aliment introduire est bien, mais savoir comment le faire, c’est encore mieux.

Biberon ou lait maternel : la diversification peut débuter différemment

Pour tous les bébés, il est possible d’initier la diversification alimentaire avec les légumes.

Toutefois, pour ceux qui sont nourris au biberon, il est préférable de commencer avec les céréales. Commencez par introduire 1 à 2 cuillères à café de céréales dans le biberon du matin ou du soir.

Les céréales 1er âge seront introduits petit à petit en premier lieu. Les farines avec gluten seront proposées à partir de 7 mois.

Un seul aliment par jour :

Si vous êtes par exemple à la phase légume, ne donnez pas plusieurs sortes de légumes au bébé chaque jour.

Choisissez-en un seul. Il faut qu’il découvre de façon progressive chaque saveur, de sorte à les retenir.

De plus, il faut veiller à mixer tous ces aliments.

Avec le temps, vous pourrez lui donner des aliments moulinés, écrasés grossièrement ou découpés en petits morceaux à l’aide d’une grignoteuse bébé par exemple.

Laisser le choix à l’enfant :

Il se peut que l’enfant n’aime pas l’aliment que vous lui présentez. Dans ce cas, ne le forcez pas du tout. Vous pourrez toujours réessayer plus tard.

Les bébés ont chacun leur goût. De plus, ils sont encore dans la phase de découverte.

Ce qu’ils refusent de goûter aujourd’hui, ils pourraient l’aimer dans quelques jours ou quelques semaines.

Ne pas supprimer le lait :

Ce n’est pas parce que le bébé consomme d’autres aliments qu’il faut arrêter de le lui donner du lait.

Pour une diversification réussie, continuez à donner au bébé la quantité de lait nécessaire jusqu’à un an, qu’il s’agisse d’allaitement maternel ou de biberon. Il suffit de réduire la quantité de lait à préparer. Si vous lui donnez le sein, continuez à allaiter à la demande.

En appliquant ces conseils, vous pourrez réussir la diversification alimentaire de votre bébé. Toutefois, gardez à l’esprit que le bon moment, c’est celui que vous et votre bébé auriez défini.

Alors, n’hésitez pas à vous fier à votre instinct, et laissez-vous guider par les préférences de votre tout-petit.

Bébé commence la diversification alimentaire et vous recherchez les meilleurs équipements ?

C'est le moment de lui choisir le meilleur produit !