Qu’est-ce que l’angoisse de séparation ? Comment aider votre bébé ?

L’angoisse de séparation est qualifiée comme étant un trouble qui affecte les bébés et les jeunes enfants. 

C’est une phase normale au cours du développement de votre bébé, mais il convient de savoir l’âge exact où ces troubles peuvent débuter et le temps que cette angoisse de séparation dure. 

Pour savoir comment les parents peuvent gérer le sentiment d’angoisse de séparation surtout au moment du coucher pour leurs bébés et leurs jeunes enfants, voyons ce que c’est que exactement l’angoisse ou l’anxiété de séparation chez les jeunes enfants et sa manifestation.

Concept sur l’angoisse de séparation chez votre bébé

L’angoisse de séparation est une phase du développement de l’enfant qui se manifeste à ses 8 mois. 

Ce trouble peut survenir en avance, dès l’âge de 4 mois ou 6 mois de votre bébé. 

A ce stade, votre bébé est dans l’âge où il commence à connaître qu’il est une personne vivante, il commence à reconnaître le visage de son entourage comme sa mère (maman) ou de son père. 

Aussi, il est capable de différencier ses parents des inconnus d’où le sentiment de peur en présence d’une personne étrangère.

L’angoisse de séparation est également reliée à une peur de l’abandon lorsque vous laissez votre bébé par exemple. Il a peur que vous disparaissiez, ceci s’explique par le fait que votre bébé n’a pas encore appris la permanence de l’objet

La peur de votre bébé ou de votre enfant est accentuée en présence de leurs parents. 

Cela peut est lié à l’angoisse de séparation, car votre bébé sait que vous (parents : papa et maman) êtes les personnes qui lui apportent :

  • Les soins dont il a besoin ;
  • La nourriture ;
  • Le réconfort et la sécurité.

Sachez, chers parents, que l’angoisse de séparation chez votre bébé ne se terminera qu’à ses 18 mois.

Distinction de l’angoisse de séparation et de l’anxiété

L’angoisse de séparation est différente chez le bébé que chez l’adolescent. Sachez qu’à l’âge de 6 à 10 ans, votre enfant peut contrôler son anxiété due à une séparation puisqu’il peut relativiser les sentiments négatifs qu’il éprouve quand vous le quittez. 

L’anxiété de séparation est donc une étape normale et utile à la croissance de votre enfant. La manifestation de l’anxiété de séparation est différente de l’angoisse de séparation, car la première est reflétée par un refus de séparation du bébé avec ses parents ou lorsque les parents sont absents.

L’anxiété de séparation peut également se manifester dans les moments qui entraînent des changements dans la vie de votre enfant comme lors de la rentrée à l’école maternelle. 

Les parents doivent savoir gérer la crise de son enfant qui se manifeste par des pleurs où son ressenti du désespoir devient considérable. 

Dans ces cas, il revient à la maman de signifier à son bébé et/ou enfant une figure d’attachement. C’est la seule solution pour mettre fin à cette crise sinon cela peut durer pour un long moment.

 « Le médecin qualifie l’anxiété de « troubles » si celle-ci dure un long moment et qui s’amplifie par rapport à d’autres enfants. »

Pour info, l’angoisse de séparation est rare chez les adolescents, car c’est un parcours où ils cherchent à tout prix les séparations que d’être sous les ailes de ses parents. 

C’est à cet âge qu’ils forgent leur personnalité et ne demandent pas à être aidés par ses parents, mais plutôt par une autre personne.

une mère qui tient son bébé dans ses bras face à une autre femme

Signes de l’angoisse de séparation

Plusieurs sont les signes qui révèlent l’angoisse de séparation chez votre enfant ou votre bébé

Les pleurs : c’est le premier symptôme de l’angoisse de séparations, lorsque les parents les laissent même pour quelques minutes. 

Votre bébé cesse de sourire à une personne qui essaie de le distraire ou de lui faire la conversation. Il a peur, car il ne se sent pas en sécurité. 

L’angoisse de séparation se manifeste également lorsque vous conduisez votre enfant ou bébé dans un autre endroit, alors pour exprimer son angoisse, il pleure ou s’agite partout. 

Le refus de prendre une bonne douche est également un signe, car il qualifie l’eau comme un endroit étranger.

Chez le bébé, l’angoisse de séparation se révèle généralement la nuit ou au coucher, d’où les difficultés des parents à le mettre au lit. 

En effet, avec un sommeil perturbé à cause des pleurs continus au moment où votre bébé commence à dormir, des réveils nocturnes surviennent.

Moment où l’angoisse de séparation chez votre bébé prend fin

L’angoisse de séparation chez un bébé ne dure que 2 ou 3 mois au maximum. Si celle-ci se prolonge, il est fortement conseillé de contacter votre médecin ou un cabinet de Psychologue pour obtenir des conseils et aider votre enfant à faire face à ces troubles. 

Dans certains cas, l’angoisse de séparation peut devenir des troubles pathologiques et se prolonge jusqu’à l’âge de 2 à 4 ans.

Gestion de l’angoisse de séparation chez le bébé ou l'enfant

Calmer l’angoisse de séparation de son bébé et/ou de son enfant, n’est-ce pas le rêve de tous les parents ? Pour passer ces troubles, les parents doivent habituer (mais progressivement) leur enfant à traverser et à surmonter l’angoisse. 

Partir ou sortir de la pièce quand votre bébé et/ou enfant a le dos tourné ou est endormi est une chose à éviter. Cela peut accentuer le sentiment d’abandon

Lorsque votre bébé pleure, il faut le rassurer en lui donnant des explications de vos faits et gestes afin qu’il vous fasse confiance. Surtout, ne prenez pas à la légère ses angoisses. 

Avant de partir et de laisser votre bébé à une nounou, à ses grands-parents ou à une autre personne, prenez le temps de lui expliquer pourquoi il doit rester. 

Egalement, il faut montrer à votre bébé et/ou votre enfant que vous faites confiance aux personnes qui le gardent pour qu’il se sente en sécurité. 

Il est également important d’habituer votre bébé au monde extérieur dès son bas âge, car un enfant qui est habitué à rencontrer d’autres personnes arrive à traverser le temps de l’angoisse de séparation facilement. 

Pour mieux gérer son angoisse, un doudou ou une peluche est également idéal pour rassurer votre bébé lorsqu’il n’y a personne. Enfin, votre bébé sera habitué de votre absence lorsque vous le rassurez que vous allez revenir très bientôt.

Moyen pour calmer l’angoisse de séparation au coucher

Si vous voulez savoir comment calmer l’angoisse de séparation chez le bébé pendant la nuit et surtout au coucher, chaque parent doit le rassurer :

  • En lisant une histoire ;
  • En donnant à votre enfant la tétée ou le biberon ;
  • En lui tenant dans votre bras et en lui faisant des câlins.

 

Pour aider l’enfant et/ou le bébé à trouver le sommeil facilement, les parents se doivent de faire ces gestes, parfois anodins et pourtant importants pour l’enfant et/ou le bébé. 

Au fil du temps, sortez même s’il est éveillé pour qu’il trouve le sommeil tout seul.

L’angoisse de séparation se manifeste également pendant la rentrée de votre enfant à la crèche ou la garderie, l’idéal est d’effectuer une première visite des lieux accompagnés de votre enfant et surtout le présenter à la personne qui va prendre soin de lui pendant l’absence de ses parents. 

Lors de la rentrée à la crèche, restez avec lui quelque temps (1 h ou 2 h) avant de partir sachant que le temps d’adaptation de chaque enfant à cette situation peut durer. 

Aussi, rassurez-le autant que possible pour qu’il puisse surmonter son angoisse et grandir en sécurité.

Vous souhaitez développer la motricité de votre bébé ?

C'est le moment de lui choisir le meilleur produit !