Mr Hibou

Risques d’étouffement : jusqu’à quel âge s’inquiéter ?

Sommaire :

Découvrez les produits les plus achetés pour développer la motricité :

Les meilleures ventes sur Amazon

La MSN ou mort subite de nourrisson présente un taux assez élevé qui tend à inquiéter les parents. Dans la plupart des cas, le décès infantile ou MSN est causé par des nourritures mangées par le bébé et qu’il n’a pas pu digérer. 

Des spécialistes confirment, par ailleurs, que l’étouffement par des aliments est l’une des principales causes de la mort subite de nourrisson.

Par conséquent, ils recommandent aux parents d’être prudents quant à la nourriture qu’ils donnent à leurs bébés.

  • Jusqu’à quel âge le nourrisson requiert-il autant de surveillance ?
  • Quels sont les aliments qui présentent des risques d’étouffement pour les bébés ?
  • Comment faire pour prévenir la mort subite de nourrisson ou le décès infantile dû à ce genre de situation ?

Les nourrissons nécessitent un traitement et une surveillance spécifiques pour assurer leur sécurité contre l’étouffement ou tout simplement pour préserver leur santé.

Qu’est-ce que la MSN ?

Le saviez-vous ? L’étouffement peut provoquer la mort d’un bébé. Cela peut se produire juste après que le nourrisson ait mangé une nourriture qu’il n’a pas pu avaler correctement.

Il y a aussi certains cas où pendant son sommeil, le bébé s’étouffe, en raison des aliments qu’il a mangé et qu’il n’a pas digéré, ce qui peut entraîner sa mort.

On connaît ce phénomène sous l’appellation de MSN ou mort subite de nourrisson.

Il convient de noter que si un bébé, après avoir subi un étouffement, ait été épargné de la MSN, sa santé risque de se détériorer peu à peu.

Dans la plupart des cas, les nourrissons âgés de moins de 8 mois sont les grandes victimes de la MSN liée à la mauvaise digestion et surtout à l’étouffement.

Pour les enfants âgés d’entre 1 à 3 ans, le risque de l’étouffement est moins élevé, mais cela ne signifie pas qu’ils sont hors de danger. Il faut donc toujours être prudent tant que votre bébé ne dépasse pas cet âge.

Quoi qu’il en soit, il est important de connaître les aliments qui risquent d’étouffer votre bébé ou votre jeune enfant.

Quels sont les aliments présentant un risque élevé d’étouffement pour le bébé ?

L’un des soins nécessaires pour un bébé consiste à assurer son alimentation en lui donnant des aliments adéquats.

La meilleure manière de savoir les aliments idéaux pour chaque catégorie d’âge des enfants est de demander les conseils d’un médecin.

Un spécialiste peut également vous conseiller sur la manière dont il faut faire quant à la préparation des aliments pour vos enfants.

Mais pour vous donner une idée de ce type de nourritures potentiellement dangereux pour votre tout petit, voici une liste des aliments présentant un risque élevé d’étouffement, qu’il faut à tout prix éviter :

Aliments PRD

Les aliments PRD sont ceux qui sont saillants, rigides et de forme diagonale. Il s’agit notamment des hot-dogs, des carottes, du céleri, des raisins et des tomates cerises.

Ces aliments peuvent se coincer dans la gorge et bloquer les voies respiratoires d’un bébé.

Si vous voulez donner ces aliments à votre enfant, assurez-vous de bien les couper en petits morceaux ou encore de les mixer avec un robot.

Les aliments durs et friables

Les aliments durs et friables peuvent également présenter un risque d’étouffement pour les enfants. Il s’agit notamment des chips, des bretzels, des crackers et des biscuits. 

Ces produits peuvent bloquer les voies respiratoires de l’enfant.

Les saucisses, les bonbons et le pop-corn

Les bonbons et le pop-corn sont riches en sucre, ce qui peut-être essentiel pour la santé de votre bébé. Cependant, ils peuvent coller aux dents ou dans la gorge d’un bébé.

L’enfant peut alors s’étouffer avec ces produits et risque de mourir subitement ou pendant son sommeil.

De plus, les saucisses doivent être évitées lorsque vous nourrissez votre enfant, car elles sont trop grosses pour sa bouche.

Les quartiers d’agrumes, fruits secs et oléagineux

Les quartiers d’agrumes, les fruits secs et les graines oléagineuses sont riches en fibres, ce qui peut les rendre difficiles à mâcher et à avaler pour les enfants.

Ces types d’aliments peuvent provoquer un étouffement chez l’enfant s’ils ne sont pas correctement mâchés avant d’être avalés.

Ce qui fait que les parents doivent éviter à tout prix de donner ces aliments à leur bébé pour éviter le risque d’étouffement.

Les aliments plats et les aliments collants

Les aliments plats tels que les crêpes et les gaufres peuvent être facilement inhalés par les enfants. Cela en va de même pour les produits collants tels que le miel ou le sirop.

Ces aliments sont également bons pour la santé d’un bébé. Toutefois, ils peuvent étouffer un nourrisson, vu qu’ils peuvent se bloquer dans sa gorge.

Soyez donc prudent lorsque vous décidez de donner à votre bébé ces genres de nourritures.

Quelle prévention contre l’étouffement de bébé ?

La mort subite du nourrisson ou décès infantile est fréquente chez les nourrissons âgés de moins de 2 ans. Nombreux facteurs peuvent provoquer cet incident, mais le plus connu est l’étouffement.

C’est la raison pour laquelle il faut toujours être prudent lorsqu’on donne à manger à un enfant.

La principale mesure préventive contre l’étouffement de bébé consiste à nourrir le bébé avec les aliments appropriés comme le lait.

D’ailleurs, les médecins recommandent toujours aux parents l’allaitement de leur bébé jusqu’à l’âge approprié pour manger des aliments.

L’allaitement d’un bébé par le lait maternel est, à cet égard, préconisé, vu que celui-ci possède toutes les substances nécessaires pour la croissance et pour la santé d’un bébé.

Pour assurer une meilleure santé et prévenir l’étouffement de votre bébé, il est important de respecter certains points, notamment en ce qui concerne les aliments que vous lui donnez à manger :

  • Évitez les aliments présentant des risques d’étouffement jusqu’à ce que votre bébé atteigne l’âge idéal pour les manger ;
  • Assurez-vous de préparer par vous-même tous les aliments que votre bébé va manger ;
  • Donnez uniquement à votre enfant les aliments appropriés à son âge.

La santé et la sécurité du bébé contre l’étouffement doivent être assurées. Cela consiste à donner des repas appropriés aux nourrissons en plus du lait maternel ou lait infantile. Dans l’ensemble, respecter ces conseils en plus de ceux de votre médecin évite tout risque d’accident lié à l’étouffement de votre bébé.

Dans le cas où l’on note une difficulté à respirer mais que le bébé peut encore toussoter

Si votre bébé a l’air de s’étouffer, mais qu’il arrive encore à toussoter, cela veut dire que les voies respiratoires ne sont pas complètement bouchées.

Malgré tout, les toux sont signes que votre enfant ne réussit à faire rentrer qu’une petite quantité d’oxygène dans ses poumons. 

La première chose à faire est de rassurer votre enfant et de faire de votre mieux pour favoriser un toussotement. En effet, le fait de toussoter suffit à dégager les aliments qui bouchent les voies respiratoires.

Évitez toutefois de donner des tapes dans le dos de votre enfant s’il arrive encore à toussoter car cela pourrait aggraver les choses.

Prenez le temps d’observer de manière attentive votre bébé pour faciliter votre intervention dans le cas où les morceaux d’aliments ne seraient pas dégagés par la toux.

Dans le cas où votre bébé n’arrive plus à respirer ou à pleurer

Si votre bébé n’arrive plus à toussoter, c’est le moment pour vous d’intervenir le plus rapidement possible car ses voies respiratoires sont susceptibles d’être totalement bouchées par l’objet ou les aliments qui risquent de l’étouffer.

Voici les manœuvres que vous devez faire dans le cas où les voies respiratoires de votre enfant seraient totalement bouchées :

  • Vous devez prendre votre enfant en posant son ventre sur votre avant-bras. Essayez de soutenir de manière ferme sa tête tout en maintenant sa mâchoire avec votre main. En appuyant votre avant-bras sur votre cuisse, positionnez votre enfant de manière à ce que son corps gagne plus de hauteur par rapport à sa tête ;
  • Donnez cinq ou six tapes dans le dos de votre bébé (entre les omoplates) à l’aide du talon de votre main ;
  • Dans le cas où l’objet qui l’étouffe ne serait pas encore sorti, vous devez replacer votre bébé en le mettant, cette fois-ci, sur le dos en étant couché sur vos deux cuisses. Comme pour les gestes précédents, vous devez soutenir de manière ferme sa tête tout en faisant attention à ce que son corps soit placé en hauteur face à sa tête ;
  • Sur la poitrine de votre bébé, essayez d’exercer cinq à six pressions avec deux doigts de manière rapide et ferme ;
  • Répétez ces mouvements de secours jusqu’à ce que les morceaux d’aliments ou l’objet qui l’a étouffé soit enfin dégagé. Si vous avez réussi à parfaire les gestes de secourisme, votre enfant va toussoter et pleurer ;
  • Dans le cas où votre bébé aurait perdu connaissance, le mieux est de lancer un appel médical d’urgence et d’effectuer un RCR ou réanimation cardiorespiratoire jusqu’à l’arrivée des secours.

Même si votre bébé a pu dégager l’aliment qui a bouché sa voie respiratoire, vous devez quand même l’emmener voir un médecin pour s’assurer de sa santé.

Ce qu’il faut faire quand un bébé de moins d’un an s’étouffe

Si jamais, lors d’un repas, votre nourrisson s’étouffe pour quelque raison que ce soit.

Référez-vous aux étapes qui suivent pour le secourir.

Dans le cas où l’on note une difficulté à respirer, mais que le bébé peut encore toussoter

Si votre bébé a l’air de s’étouffer, mais qu’il arrive encore à toussoter, cela veut dire que les voies respiratoires ne sont pas complètement bouchées.

Malgré tout, les toux sont signes que votre enfant ne réussit à faire rentrer qu’une petite quantité d’oxygène dans ses poumons. 

La première chose à faire est de rassurer votre enfant et de faire de votre mieux pour favoriser un toussotement. En effet, le fait de toussoter suffit à dégager les aliments qui bouchent les voies respiratoires.

Évitez toutefois de donner des tapes dans le dos de votre enfant s’il arrive encore à toussoter, car cela pourrait aggraver les choses.

Prenez le temps d’observer de manière attentive votre bébé pour faciliter votre intervention dans le cas où les morceaux d’aliments ne seraient pas dégagés par la toux.

Dans le cas où votre bébé n’arrive plus à respirer ou à pleurer

Si votre bébé n’arrive plus à toussoter, c’est le moment pour vous d’intervenir le plus rapidement possible, car ses voies respiratoires sont susceptibles d’être totalement bouchées par l’objet ou les aliments qui risquent de l’étouffer.

Voici les manœuvres que vous devez faire dans le cas où les voies respiratoires de votre enfant seraient totalement bouchées :

  • Vous devez prendre votre enfant en posant son ventre sur votre avant-bras. Essayez de soutenir de manière ferme sa tête tout en maintenant sa mâchoire avec votre main. En appuyant votre avant-bras sur votre cuisse, positionnez votre enfant de manière à ce que son corps gagne plus de hauteur par rapport à sa tête ;
  • Donnez cinq ou six tapes dans le dos de votre bébé (entre les omoplates) à l’aide du talon de votre main ;
  • Dans le cas où l’objet qui l’étouffe ne serait pas encore sorti, vous devez replacer votre bébé en le mettant, cette fois-ci, sur le dos en étant couché sur vos deux cuisses. Comme pour les gestes précédents, vous devez soutenir de manière ferme sa tête tout en faisant attention à ce que son corps soit placé en hauteur face à sa tête ;
  • Sur la poitrine de votre bébé, essayez d’exercer cinq à six pressions avec deux doigts de manière rapide et ferme ;
  • Répétez ces mouvements de secours jusqu’à ce que les morceaux d’aliments ou l’objet qui l’a étouffé soit enfin dégagé. Si vous avez réussi à parfaire les gestes de secourisme, votre enfant va toussoter et pleurer ;
  • Dans le cas où votre bébé aurait perdu connaissance, le mieux est de lancer un appel médical d’urgence et d’effectuer un RCR ou réanimation cardiorespiratoire jusqu’à l’arrivée des secours.

Même si votre bébé a pu dégager l’aliment qui a bouché sa voie respiratoire, vous devez quand même l’emmener voir un médecin pour s’assurer de sa santé.

Ce qu’il faut faire quand un enfant de plus d’un an s’étouffe

Votre enfant peut être victime d’étouffement s’il a ingéré par accident un grand morceau d’aliment ou un corps étranger. Vous devez donc adopter des gestes bien précis pour lui venir en aide.

Dans le cas où l’enfant respire ou tousse encore même si sa respiration est sifflante

Comme pour le cas d’un bébé, si votre enfant indique les mêmes symptômes, cela veut dire que sa voie respiratoire est obstruée de manière partielle.

De plus, si vous entendez un sifflement dans sa poitrine, c’est que son corps n’arrive plus à alimenter de manière optimale ses poumons (avec de l’air).

Encore une fois, il n’y a pas de manœuvre précis à appliquer lors d’un étouffement partiel. Vous devez laisser la toux de votre enfant déloger l’objet ou le morceau d’aliment qui bloque sa respiration.

Évitez surtout de donner des tapes dans le dos de votre enfant victime d’étouffement partiel, car cela pourrait aggraver encore plus son état.

Les parents ou l’adulte qui est présent lors de l’étouffement doivent rester calme pour que les mouvements qui devraient être appliqués soient effectués avec précision.

Cela aide aussi l’enfant à être plus détendu et à avoir moins de stress pour déloger facilement les morceaux d’aliments qui bloquent sa respiration.

Dans le cas où votre enfant n’arriverait plus à respirer ou à pleurer

Si la respiration de votre enfant s’estompe, vous devez effectuer des mouvements de secours, car sa voie respiratoire est potentiellement bouchée.

Suivez les manœuvres suivantes pour aider votre enfant à dégager l’objet ou l’aliment qui l’étouffe :

  • Prenez place derrière votre enfant et agenouillez-vous, puis soutenez-le en tenant sa poitrine avec votre bras ;
  • Faites en sorte que l’aliment ou l’objet puisse ressortir de la bouche de votre enfant en le penchant vers l’avant. Cela aidera également à ce que l’objet ne s’enfonce encore plus vers la voie respiratoire ;
  • Donnez cinq ou six tapes fermes dans le dos de votre enfant (entre les omoplates) à l’aide du talon de votre main ;
  • Si le morceau d’aliment n’est pas encore délogé, sur le ventre de votre enfant, effectuez cinq à six compressions rapides avec votre poing ;
  • Recommencez ces mouvements jusqu’à ce que le corps étranger soit délogé de la voie respiratoire de votre enfant.

En cas de perte de connaissance, vous devez demander de l’aide médicale d’urgence ou emmenez directement l’enfant à l’hôpital le plus proche.

L’étouffement est très dangereux vu qu’il peut causer la mort d’un nourrisson. Toutefois, il est tout à fait possible de le prévenir en surveillant votre enfant lors de ses heures de repas et en choisissant les jouets adaptés à son âge.

Picture of Monsieur Hibou
Monsieur Hibou

Découvrez les produits les plus achetés pour développer la motricité :

Les meilleures ventes sur Amazon

La motricité : les questions que les parents se posent !

Vous souhaitez développer la motricité de votre bébé ?

C'est le moment de lui choisir le meilleur produit !