Comment savoir si bébé a faim ou besoin de succion ?

Pour un bébé nourri au sein maternel, la tétée peut être synonyme d’alimentation et de réconfort.

Mais comment savoir si votre bébé a faim et a besoin d’être allaité, ou s’il souhaite être apaisé grâce à la succion ?

Découvrez nos conseils afin d’y voir clair, surtout pendant les premières semaines.

L'essentiel :

Comment reconnaître un bébé qui a faim ?

Nous savons bien que bébé crie et pleure pour exprimer de nombreuses demandes différentes.

Inconfort dû à une couche salie, faim ou soif, fatigue, approche du sommeil et même l’éveil… tout se traduit par des pleurs.

Mais plusieurs signes aident la maman à comprendre qu’il est temps de l’allaiter, sans forcément attendre que bébé se mette à pleurer :

  • Agitation ;
  • Mouvements de tête comme pour chercher le sein ;
  • La langue qui sort comme pour téter.
bébé avec besoin de succion

La mère qui prend le temps d’observer son bébé peut assez rapidement reconnaître ces signes, ainsi que le rythme des tétées, et ce, dès les premiers jours qui suivent la naissance.

Il suffit alors de prendre le nourrisson dans ses bras pour le voir farfouiller et trépigner d’impatience : il réclame le sein.

La tétée active pour nourrir bébé

La façon dont les bébés tètent permet de savoir s’ils ont réellement faim. Si vous présentez une bonne lactation, que votre enfant tète activement, et que vous l’entendez et le voyez déglutir régulièrement à petits intervalles, cela signifie qu’il est en train d’apaiser une grosse faim. 

Si le bébé n’a pas encore fini, il peut marquer une légère pause de quelques secondes et reprendre la tétée. Si vous retirez le sein à ce moment, il va continuer à le réclamer avec des cris impétueux. 

En revanche, lorsque le bébé est suffisamment repu, il retire lui-même sa bouche et va se détourner pour regarder ailleurs ou commencer à jouer. Il agira pareillement au sein aussi bien qu’avec un biberon.

Toutefois, à ce moment, alors qu’ils semblent avoir fini le repas, certains bébés souhaitent prolonger la tétée. Il peut alors s’agir d’un simple besoin de succion

Son objectif n’est plus de manger, mais de trouver du réconfort. Dans ce cas, l’allaitement n’est plus obligatoire.

Reconnaitre le besoin de succion

L’enfant qui vient d’être nourri et qui a été bien rassasié peut manifester le désir de téter à nouveau. Qu’il soit allaité ou nourri au biberon, le bébé peut réclamer le sein (ou la tétine) sans avoir faim

C’est donc la première indication permettant d’identifier un besoin de succion.

Et lorsque vous le prenez dans vos bras, votre bébé n’effectue pas de tétée nutritive. Il va tétouiller, avec de petits mouvements irréguliers, en se retirant de temps à autre. 

Et si vous enlevez le sein pour reposer votre nourrisson dans son berceau, les pleurs vont reprendre. 

Vous allez de nouveau lui présenter le sein, mais hélas, il semble y tenir sans vouloir aspirer le lait, et vous restez tous les deux longtemps dans cette situation. 

C’est cela, le besoin de succion, et il se manifeste chez tous les bébés en bonne santé. Et savoir cela permettra à la maman de réduire la durée des tétées en proposant une alternative.

Ainsi, en présence de signe de besoin de succion, vous pouvez recourir à un pouce (le vôtre ou celui du bébé), un doudou, une sucette ou une tétine. 

Les parents peuvent se relayer pour calmer le nourrisson. Attention toutefois, la tétine est peu recommandée dans le cadre de l’allaitement maternel

En effet, il peut y avoir des risques de confusion sein-tétine. Dans ce cas, le bébé peut avoir du mal à reproduire le réflexe d’une tétée active, car il va s’habituer à la succion « à vide » de la tétine. 

Et si les tétées ne se déroulent pas normalement, cela risque de réduire la production de lait.

Diversification alimentaire, découvrez nos conseils pour votre bébé :

Besoin de vous équiper pour allaiter ?

C'est le moment de lui choisir le meilleur produit !