Tout savoir sur l’engorgement mammaire pendant l’allaitement

Sommaire :

Découvrez les produits les plus achetés pour allaiter votre bébé :

Les meilleures ventes sur Amazon

L’engorgement allaitement est un problème que rencontrent de nombreuses femmes lorsqu’elles commencent à allaiter leur bébé.

Ce phénomène peut être douloureux et inconfortable, mais il existe des solutions pour y remédier. Dans cet article, nous vous expliquerons ce qu’est l’engorgement, les causes qui peuvent le provoquer et comment le soulager.

Qu’est-ce que l’engorgement ?

L’engorgement mammaire se produit lorsque la production de lait maternel augmente rapidement et que les seins sont pleins de lait.

Les tissus mammaires deviennent alors durs, tendus, chauds et sensibles au toucher. Cela peut rendre l’allaitement difficile et douloureux pour la mère ainsi que pour le bébé.

Ce phénomène est souvent lié aux changements hormonaux qui ont lieu après l’accouchement. En effet, les hormones prolactine et ocytocine stimulent la production et l’éjection de lait, ce qui peut entraîner une augmentation du volume de lait produit par les seins et donc un engorgement.

Cela dure généralement durant 1 jour ou 2. Lorsqu’il y a trop de lait produit comparé à ce qui peut être contenu, alors le sein gonfle et fait de plus en plus mal, cette situation peut être angoissante et souffrante pour la maman, qui peut même avoir une hausse de température.

Les facteurs favorisant l’engorgement

Différentes raisons peuvent contribuer à l’apparition de l’engorgement mammaire :

  • Le démarrage de l’allaitement : dans les premiers jours suivants l’accouchement, les seins des femmes produisent une quantité de lait de plus en plus grande pour répondre aux besoins du nouveau-né.
  • Un allaitement irrégulier : lorsque le bébé ne tète pas assez souvent ou n’est pas bien positionné pendant l’allaitement, cela peut entraîner un mauvais drainage du lait, et donc un engorgement. Votre bébé doit se nourrir au moins 8 fois par jour, s’il tète moins alors il pourra y avoir un engorgement.
  • Le sevrage brusque : si l’allaitement est arrêté soudainement, les seins continuent à produire du lait qui ne sera pas évacué, provoquant ainsi un engorgement.
  • Les hormones : certains changements hormonaux, comme ceux liés à la menstruation ou à la prise de contraceptifs, peuvent favoriser l’engorgement mammaire.
  • La chirurgie : notamment lors d’une augmentation mammaire, les seins peuvent être plus susceptible d’avoir un engorgement.
  • L’arrêt de l’allaitement : lorsque votre bébé arrête petit à petit le lait, vos seins peuvent ne pas s’habituer et continuer de produire autant de lait.

Comment soulager l’engorgement ?

1. Adapter la position d’allaitement

Il est essentiel de bien positionner le bébé pendant l’allaitement pour faciliter la vidange du sein et prévenir ainsi l’engorgement. Voici quelques conseils :

  • Veillez à ce que le visage de votre bébé soit bien face à votre sein et non penché sur le côté.
  • Soutenez votre sein avec votre main en le tenant en forme de « C » ou de « U » pour faciliter la prise du mamelon par le bébé.
  • Vérifiez que la bouche du bébé est bien ouverte et qu’il prend une grande partie de l’aréole (la zone pigmentée autour du mamelon) dans sa bouche.

2. Allaiter fréquemment et à la demande

Pour éviter l’engorgement, il est recommandé d’allaiter votre bébé dès qu’il manifeste des signes de faim, sans attendre un intervalle fixe entre les tétées.

Cela permet de bien vider les seins et de réguler la production de lait en fonction des besoins du bébé.

3. Utiliser la technique de massage et d’expression du lait

Les massages des seins peuvent aider à soulager l’engorgement en fluidifiant le lait et en facilitant son écoulement.

Vous pouvez également tirer une petite quantité de lait avant chaque tétée pour rendre le mamelon plus souple et faciliter la prise par le bébé.

Cette technique doit être pratiquée avec douceur pour ne pas aggraver la situation.

4. Appliquer du froid ou de la chaleur sur les seins

L’utilisation de compresses chaudes ou froides peut aider à réduire l’inflammation et la congestion causées par l’engorgement. Avant l’allaitement, vous pouvez appliquer une compresse chaude pour favoriser l’éjection du lait. Après la tétée, une compresse froide peut aider à diminuer l’enflure et la douleur. Lorsque votre sein est plus dur, il s’agit simplement d’un gonflement des tissus mammaires.

5. Consulter un professionnel de santé si nécessaire

Si l’engorgement persiste malgré ces conseils, il est important de consulter un professionnel de santé (médecin, sage-femme, consultante en lactation) pour évaluer la situation et vous apporter des solutions adaptées à votre cas. Si la douleur reste plus de 2 jours, consulter rapidement afin d’être sûr qu’il n’y a pas d’inflammation

En résumé, l’engorgement allaitement est un phénomène courant chez les femmes et peut-être douloureux et inconfortable. Toutefois, en adoptant une bonne position d’allaitement, en allaitant fréquemment et à la demande, en massant et exprimant le lait manuellement, et en utilisant des compresses chaudes ou froides, il est possible de soulager cet engorgement et de profiter pleinement de cette expérience unique qu’est l’allaitement maternel.

Monsieur Hibou
Monsieur Hibou

Découvrez les produits les plus achetés pour allaiter votre bébé :

Les meilleures ventes sur Amazon

Allaitement : les questions les plus posées par les mamans !

Besoin de vous équiper pour allaiter ?

C'est le moment de lui choisir le meilleur produit !