Grossesse nerveuse chez la femme : les symptômes et leurs conséquences

Une grossesse nerveuse se produit lorsque les symptômes d’une grossesse sont présents sans qu’aucun bébé ne soit réellement en développement. Cette condition, qui était autrefois connue sous le nom de « grossesse hystérique » ou même « grossesse chimérique », est beaucoup plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et peut apporter des conséquences variées.

Les symptômes d’une grossesse nerveuse peuvent inclure une augmentation du volume et de la sensibilité des seins, ainsi que la prise de poids, des nausées matinales, des douleurs abdominales et parfois même des saignements vaginaux.

Ces signes peuvent être si puissants que les femmes atteintes croient qu’elles sont enceintes alors qu’il n’en est rien.

Bien que les causes exactes de la grossesse nerveuse ne soient pas encore clairement établies, il semble qu’elle soit principalement le résultat d’une combinaison d’anxiété et de stress ou d’espérances irréalistes liées à la possibilité d’être enceinte.

Une recherche récente suggère même que cette condition peut être liée à un trouble psychologique sous-jacent, ce qui nécessite une intervention adéquate pour être traitée.

Causes possibles

La grossesse nerveuse peut survenir chez les femmes de tout âge et de tout milieu social. Les causes possibles peuvent être très variées et comprennent :

  • Le stress physique ou mental occasionné par des changements ou des événements importants.
  • Un traumatisme passé, notamment une fausse couche ou un avortement.
  • L’anxiété liée à un événement particulier, comme le mariage ou l’arrivée d’un nouvel enfant.
  • Une forte pression sociale (attendre un bébé à un certain moment).
  • Des problèmes psychologiques sous-jacents, tels que la dépression ou la schizophrénie.

Il existe également certaines circonstances qui peuvent augmenter le risque de grossesse nerveuse. Par exemple, celles-ci comprennent une fertilité réduite ou une absence prolongée des règles.

Comment diagnostiquer une grossesse nerveuse ?

Le diagnostic de la grossesse nerveuse peut être difficile, car elle peut ressembler à une véritable grossesse. Il faut donc procéder à des tests de grossesse réels pour confirmer le diagnostic.

D’autres examens, tels que l’IRM et l’échographie pelvienne, peuvent aussi être recommandés.

De plus, puisque les symptômes de la grossesse nerveuse peuvent être liés à des troubles psychologiques sous-jacents, un médecin peut prescrire une thérapie spécialisée pour aider à gérer l’anxiété et le stress associés.

Quels sont les remèdes populaires ?

Les remèdes populaires contre la grossesse nerveuse peuvent inclure :

  • Le yoga et la méditation pour soulager le stress et l’anxiété.
  • Des exercices physiques modérés pour améliorer la santé physique et mentale.
  • Éviter le tabac et l’alcool, car ils peuvent aggraver la condition.
  • Adapter son alimentation et prendre des compléments alimentaires appropriés.
  • Faire des activités relaxantes, telles que la lecture ou l’écriture.
  • Se connecter avec d’autres personnes souffrant d’une grossesse nerveuse pour obtenir du soutien et partager des expériences.

Dans certains cas, les médecins peuvent prescrire des antidépresseurs pour aider à gérer la dépression et l’anxiété.

Conséquences possibles de la grossesse nerveuse

Le principal effet secondaire d’une grossesse nerveuse est le sentiment de perte et/ou de vide causé par la présence des symptômes associés à une grossesse, sans qu’il y ait vraiment un bébé en développement. Les femmes atteintes peuvent également éprouver des sentiments de solitude et de rejet et ont tendance à engager moins de relations sociales.

En outre, les femmes atteintes de grossesse nerveuse peuvent ressentir des inquiétudes et des anxiétés persistantes concernant leur capacité à concevoir un enfant, ce qui peut nuire à leur fertilité.

La grossesse nerveuse est une condition courante chez les femmes et peut entraîner des conséquences importantes. Bien que les causes exactes de cette condition restent inconnues, on pense qu’elle est le résultat d’une combinaison de facteurs psychologiques et physiques.

Enfin, il est possible de gérer ou même de réduire les symptômes de la grossesse nerveuse grâce à des interventions médicales et non médicales appropriées.